Voici une liste non exhaustive de points et questions qui interpellent bon nombre de citoyens. La population locale est bien sûr concernée au premier chef, mais tout un chacun devra supporter les nuisances et traces indélébiles que ce projet engendrera, du touriste de passage au randonneur occasionnel.

  • L’Intyamon n’est-il pas un paysage d’importance cantonale, voire nationale ? Ne mérite-t-il pas d’être mieux protégé ?
  • Ce projet est-il compatible avec la charte du Parc Naturel Régional (PNR) ?
  • Qu’en est-il de l’atteinte à la faune et à la flore ?
  • Est-il acceptable de démolir cinq anciennes granges, témoins de notre riche patrimoine agricole ?
  • Quel sera l’impact sur le tourisme ?
  • Le fameux Tour du lac de Lessoc sera-t-il sacrifié ?
  • La sécurité des promeneurs sera-t-elle encore assurée ?
  • Le transport des matériaux se fera-t-il par le train ou par la route? Qui paiera la dépréciation des infrastructures?
  • L’eau souterraine sera-t-elle préservée de toute pollution ? Pourra-t-on l’exploiter dans le futur?
  • Quid des mesures écologiques mises en place dernièrement, qui visent à préserver la biodiversité ?
  • Durant le remblaiement, quelle garantie aura-t-on qu’aucun élément polluant ne sera déversé ?
  • Quelle sera la durée d’exploitation réelle : 20, 30, 50, 100 ans ?
  • N’y a-t-il pas déjà assez de gravières et de décharges dans le canton ?
  • L’Intyamon, future « poubelle » des autres cantons ?
  • Qui subira les nuisances sonores ?
  • Qui subira poussières et particules fines ?
  • Qui compensera la diminution de la valeur vénale des maisons des villages alentours ?
  • Y aura-t-il au moins des retombées financières pour le contribuable ?
  • En cas de non-solvabilité de l’exploitant, qui paiera la remise en état des lieux ?
  • Dans le Plan d’Aménagement Local, n’est-il pas plus raisonnable de mettre le site des Plans-Buths en zone agricole?
Photomontage se référant à un autre site d’exploitation du canton.