A ce stade du projet, trop de questions restent sans réponse pour le citoyen. Seule une mise à l’enquête publique permettra d’accéder aux dossiers, mais il sera alors bien tard pour réagir et prendre les bonnes décisions. C’est pourquoi la Commission des intérêts villageois de Lessoc a lancé une pétition qu’elle a déposée au Conseil communal de Haut-Intyamon (17.08.20), au Conseil d’État du canton de Fribourg (21.08.20), ainsi qu’à la Préfecture de la Gruyère (27.08.20).

Les trois autorités concernées nous ont réservé un accueil chaleureux et intéressé. Nous avons le sentiment que les inquiétudes des citoyens ont été entendues. Vu que le projet n’en est qu’au stade de l’étude préalable, nous n’avons pas pu obtenir davantage de détails. On nous a confirmé que c’est au moment de l’enquête publique que les différents services pourront/devront répondre à nos questions.

Au total, 2’654 personnes ont signé la pétition, dont 1’734 en ligne (65%) et 920 en version manuscrite (35%).

Merci à toutes celles et ceux qui ont contribué à ce beau succès!

petition@siv-lessoc.ch

Albeuve162
Les Sciernes-d’Albeuve73
Lessoc153
Montbovon101
Neirivue68
Villars-sous-Mont32
Grandvillard96
Estavannens44
Enney54
Epagny83
Pringy44
Gruyères-Moléson Village7
Broc42
Le Pâquier-Montbarry40
La Tour-de-Trême113
Bulle247
Entre Bulle et Montbovon
Haut-Intyamon557
Toute la Gruyère1756
Tout le canton de Fribourg2079
Le Pays-d’Enhaut127
Autres régions448
Par zones

Il faut relever la belle mobilisation des habitants du Pays-d’Enhaut, dont certains partagent les inquiétudes de leurs voisins fribourgeois.

Au cours de la récolte des signatures, les membres de la Commission ont acquis la conviction que ce projet de gravière-décharge ne doit pas se réaliser. Cette même certitude est partagée par les associations qui soutiennent notre pétition, à savoir Patrimoine Gruyère-Veveyse, ainsi que la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage. Avec ces associations, il nous paraît évident que la beauté de notre vallée doit être protégée sur le long terme, et que l’inscription de l’Intyamon dans l’inventaire des paysages d’importance cantonale doit être suivie de réelles actions protectrices.

Pour l’instant, nous n’avons pas d’informations supplémentaires à communiquer. Nous ne manquerons pas de publier les éléments nouveaux qui seraient susceptibles d’intéresser les pétitionnaires.